Céramistes au Vietnam

Bat Trang, un village de métier dans la mondialisation

Au cœur du berceau de la céramique vietnamienne, portraits d’artisans traditionnels et de nouveaux entrepreneurs se mobilisant pour leur survie et leur développement : des chamboulements d’envergure : filmés de l’intérieur du village et des entreprises par une équipe de chercheurs/cinéastes du CNRS, la fin des fours à charbon, balayés par les fours à gaz.

Un documentaire exceptionnel, qui a permis de filmer de façon attentive, et sans qu’on le sache encore à l’époque, les derniers moments de la technique artisanale du four à charbon.

Versions en français, vietnamien, anglais, chinois

Bernard GANNE, Jean-Paul PÉNARD (2011) 95mn
Autres Regards, MODYS, CNRS

Sous le vent de la mondialisation la globalisation vécue depuis un village du Vietnam

de Bernard Ganne et Jean-Paul Pénard

Résumé

Renommé depuis plus de 8 siècles au Vietnam pour ses productions de céramique, le village artisanal de Bat Trang près de Hanoi tente de s’adapter aux nouvelles contraintes provoquées par la soudaine ouverture économique du Vietnam. C’est une profonde révolution tant technique que sociale qui s’opère là. Le film nous plonge dans les ateliers de ce village de métier en pleine transformation, pour nous faire mesurer l’ampleur des mutations en cours et de leurs enjeux.

Une approche socio-anthropologique attentive, réalisée au plus près des ateliers d’artisans et d’entrepreneurs, par une équipe de chercheurs / cinéastes du CNRS, qui ne savaient pas en commençant qu’ils filmaient là les dernier moments du four à charbon. 

  • Film séléctionné au 7° FIFAV de Montpellier
  • (Festival International de l’argile et du verre)
  • Film projeté à Paris au MAE (Minsit7re des affaires Etrangères) lors du 4° Congrès du Réseau Asie-Pacifique (septembre 2011)
  • Film projeté au Vietnam ( Hanoi, Ho Chi minh Ville …) en Thaïlande et en Chine en 2010, 2011, 2012
Les auteurs/réalisateurs

Bernard Ganne, sociologue du travail et de l’entreprise, directeur de recherche au CNRS
Jean-Paul Pénard, réalisateur

  • 2 DVD,
  • 1 FILM,
  • 1 table-ronde d’étude du cas
  • 1 index de travail
  • 2 BONUS,
  • 185mn

DVD 1 : 1 film (95mn) + 1 bonus (25 mn),+ 1 index d’analyse
DVD 2 : 1 table-ronde d’étude du cas (“Comprendre le cas Bat Trang” 65 mn)

1. Le film documentaire « Céramistes au Vietnam : un village de métier dans la mondialisation » (95’) :

Un film à voir en continu…(95’) 

ou à visionner via les 5 grands chapitres

puis 16 sous-chapitres

2. Une table-ronde d’étude du cas à l’ENS-Lyon « Pour comprendre le cas Bat Trang » (65 mn)

par

  • Bernard Ganne , sociologue CNRS, co-auteur/réalisateur du film,
  • François Guillemot, historien du Vietnam, CNRS, IAO (Institut d’Asie Orientale), ENS Lyon
  • Guy Faure, politologue, spécialiste de l’Asie, CNRS, IAO (Institut d’Asie Orientale), ENS Lyon

Un dialogue de plus d’une heure sur 5 grandes thématiques

1.Le passage de l’artisanat à la PME
2. la balance pour le développement entre les démarches d’innovation ou d’adaptation
3. Le rôle- clé des acteurs locaux dans la mutation de Bat Trang
4. L’impact des mutations technico-économiqes de la céramique sur l’organisation du village de métier
5. La question de l’exemplarité du cas ainsi filmé et analysé

3. Un Index de travail détaillé permettant de naviguer dans les divers ateliers filmés et d’avoir accès aux divers entretiens

4. Retour à Bat Trang 2 ans et demi après le tournage principal : un bonus d’entretiens

pour un nouveau constat de l’évolution de la situation avec

- l’un des artisans filmé Mr. DUNG (artisan, 10’)
- et l’une des chefs d’entreprises , Mme VINH (entreprise Guang Vinh, 14’).

« Le film sur Bat Trang : un témoignage filmé unique sur une pratique artisanale depuis totalement disparue »

« Lorsque nous sommes allés filmer le village de métier traditonnel de Bat Trang centré sur la production de poterie, nous connaissions sa spécialisation dans ce domaine, et c’est ce que nous souhaitions alors filmer. Sur place, nous nous sommes attachés à montrer dans les détails le fonctionnement des différents type de production traversant ce village, depuis les formes de procution tradionnelle du four à charbon (qui prenaient alors 7 jours pour la cuisson), jusqu’aux diverses nouvelles formes d’entreprises qui se faisaient alors jour, PME s’équipant et se modernisant progressivement pour adopter et adapter de nouvelles technologies tant dans l’élaboration des pots qu’au niveau de la cuisson : l’introduction des fours à gaz permettait de réduire les cylces de cuisson à 24 heures. Au moment du tournage en 2007, les deux techniques étaient encore utilisées moitié/moitié à Bat Trang. Nous sentions que les choses allaient s’accélerer, mais ne pensions pas qu’elles iraient si vite. En 2008, lorsque n ous sommes venus présenter le film à Bat trang, il ne restait plus que 20% de potiers trationnels travaillant avec des fours à charbon : et en 2009, il n’en restait plus aucun. Sans le savoir, nous avions été les derniers à filmer ce travail artisanal long, pénible et « charbonneux » , qui ne « nourrissait plus son homme » ainsi que le reconnaissait à la fin du film l’artisan que nous avions filmé. Ce dernier venait d’ailleurs juste de passer au four à gaz… Le bonus annexé au DVD donne un bref aperçu de la mutation d’envergure observée. »
Bernard Ganne et Jean-Paul Pénard

Retour haut de page