Appartenances

ou le « monde » d’une PME familiale traditionnelle filmée au cours des années 1980
CANSON 1

« On l’a chéri le papier … »

ou l’histoire, dans la deuxièmes moitié du XX° siècle, des nécessaires mutations du village papetier de Vidalon de l’entreprise Canson et Montgolfier en Ardèche

Appartenances, de la firme familiale à l’entreprise flexible : le cas des papeteries Canson et Montgolfier

De la prospérité d’après-guerre jusqu’à la première crise pétrolière, la vie en entreprise aux papeteries Canson et Montgolfier d’Annonay filmée à la fin des « trente glorieuses ».

1 film de Bernard Ganne et Jean-Paul Pénard primé dans 2 festivals :

  • Premier prix du Festival du Film scientifique d’Oullins
  • Prix du film d’Histoire d’Entreprise au festival du Creusot

Film Canson 1 ou la plongée, fin du XX° siècle, dans le monde du travail d’une PME familiale du papier

de Bernard Ganne et Jean-Paul Pénard

Résumé

Partant de la situation de l’entreprise papetière Canson et Montgolfier dans l’après-guerre, le film APPARTENANCES observe de l’intérieur la vie de cette firme traditionnelle renommée, toute vouée à produire du « beau papier » dans son domaine ardéchois de Vidalon. Survient la première crise pétrolière de 1975 qui compromet son équilibre et perturbe ses habitudes, contraignant l’entreprise familiale à se transformer profondément.

Filmés dans l’entreprise durant plusieurs années, le suivi par une équipe de chercheurs CNRS de ces bouleversements.

Travailler dans le temps et filmer en immersion : un autre regard posé sur l’entreprise au travail

Tourné à la fin des années 1980, Appartenances – premier volet de  « la Saga Canson – est un film qui s’est donné comme objectif de suivre, comprendre et filmer une histoire en train de se faire : à partir donc d’une observation filmée directe du travail effectuée alors dans les ateliers, ainsi que de la vie dans les « villages papetiers » proches de l’usine, près d’Annonay en Ardèche.

Avec le temps, cette immersion filmée méthodiquement menée, prend aujourd’hui tout son relief.

Opéré sur une période de 8 années par une équipe CNRS de sociologie, ce travail donne à voir comment fonctionnait il y a 30 ans une PME familiale traditionnelle, avec ses métiers, ses règles, ses rythmes, ses contraintes, ses modes de gouvernance, tandis que commençaient de s’opérer dans l’entreprise les changements et glissements d’univers suscités par les alarmes des crises pétrolières d’après 1975  provoquant fêlures et fissures dans les anciens modèles d’appartenances…

Une plongée directe, sans fard et sans commentaires, dans le vécu d’une vie d’entreprise, ne cachant ni les peurs et incertitudes du monde du travail, ni les affres et espoirs de l’époque. Un documentaire qui nous ouvre à l’ampleur des bouleversements du monde de l’entreprise à la fin déjà des « Trente glorieuses ».

Une histoire exemplaire, encore pleine d’enseignements aujourd’hui.

Retour sur un monde et invitation au voyage…

Les extraits

une approche socio-anthropologique exceptionnelle accessible à tous qui nous emmène au cœur du vécu de chaque époque

LE TEMPS DU DOMAINE PAPETIER de Vidalon (années 1950-60),  

Où l’on voit que les « maîtres du domaine » papetier de Vidalon pourvoient à tout : travail, éducation, religion, loisirs, et  protègent  « leurs gens » des tentations de la ville

SURVENUE DE LA CRISE (années 70)

Où l’on voit – après l’étonnement tranquille de mai 68 à Vidalon- qu’il convient malgré tout de se réorganiser et « serrer les boulons »

LE TEMPS DE LA REPRISE (les années 80-90)

Où l’on voit l’ancien et le nouveau monde s’observer : maintenir l’ancienne excellence papetière ou céder aux nouveaux modèles de gestion qui s’imposent.

Le film « Appartenances » (85 mn) est accompagné d’un bonus de réflexion de 10 mn où l’auteur, Bernard Ganne, développe une série d’axes de réflexion sur le cas.

NB / Film et bonus sont tous les deux sous-titrés en anglais.

Retour haut de page